Les principaux enseignants du khangtsène de Ngari

A ce jour, le khangtsène de Ngari a produit trois des abbés du monastère de Séra Djé.

 

Le 8 ème Séra Djé Khènpo (abbé de Séra Djé), Panchèn Délék Nyima ;
Le 48 ème Séra Djé Khènpo (abbé de Séra Djé), Thogmé Chogtoul Rinpoché ;
Le 70 ème Séra Djé Khènpo (abbé de Séra Djé), le vénérable Khènsour Rinpoché Jampa Thègchok.

 

Il y a eu sept fameuses réincarnations reconnues de lamas et de toulkous dans notre khangtène.

 

1. Jédroub Khangpa Guélèk Gyatso
2. Thogmé Chogtoul Rinpoché
3. Rigkya Chogtoul Rinpoché
4. Panchèn Délèk Nyima
5. Gugué Lachoung
6. Thoding Toulkou
7. Guéshé Ngawang Sangyé

Le vénérable Khènsour Rinpoché Jampa Thègchok, ainé actuel et supérieur du khangtsène.
Né en 1930, il prit l'ordination à l'âge de 8 ans. Il étudia les principaux traités bouddhiques à l'université monastique de Séra Djé au Tibet pendant 14 ans avant de fuir sa mère patrie en 1959, à la suite de la tentative avortée de rébellion des Tibétains contre l'occupation de leur pays par les communistes chinois. Après un séjour au camp de réfugiés de Buxa, en Inde, Rinpoché se rendit à Varanasi où il obtint son diplôme d'acharya et enseigna pendant 7 ans. Après quoi, il commença à enseigner en Occident, 3 ans en Angleterre, puis 10 ans au monastère Nalanda en France, ensuite aux Etats-Unis, et finalement en Italie.
En 1993, Sa Sainteté le Dalaï Lama le nomma abbé de l'université monastique de Séra en Inde, poste duquel il se retira récemment. Désormais âgé de 83 ans (en 2013), il réside dans notre khangtsène au monastère de Séra Djé où il jouit d'une très bonne réputation en tant qu'enseignant respectable.

 

Publications en anglais

Transforming Adversity into Joy and Courage: An Explanation of the Thirty-seven Practices of Bodhisattvas, et d'un commentaire sur les sept points de la transformation de l'esprit publiés en 2007 et 2008 par Lama Yeshe Wisdom Archive.

 

Publications en français

Suivre l'Exemple des Bodhisattvas,

L'Hymne à la Production Dépendante, (épuisé)

Le Commentaire de la Louange aux Vingt-et-une Taras (épuisé).

 

Contributions
Alors qu'il était abbé du monastère de Séra Djé, Khènsour Rinpoché Jampa Thègchok assuma avec succès la responsabilité spirituelle et temporelle du monastère. Voici quelques unes de ses remarquables contributions :

 

- La construction de la grande salle de prière actuelle que Sa Sainteté le Dalaï Lama a eu la bonté d'inaugurer, ainsi que la construction de la cantine.
- La mise en place du projet de bibliothèque (Library Cum Computer project) et l'agrandissement de l'aire de débat.
- Le parc situé à droite de la grande salle de prière est exclusivement dédiée au repos du corps et de l'esprit des moines âgés.
- Khènsour Rinpoché Jampa Thègchok a également jouer un rôle majeur dans le développement de l'école secondaire de Séra Djé et la gestion du Comité de soins de Séra Djé (Sera Jey Health Care Committee).

 

Rikya Rinpoché Tènzin Tcheudar est né à Mon-Tawang le 24 juin 1979. A l'âge de quatre ans, il fut reconnu par Sa Sainteté le Dalaï Lama comme étant la réincarnation du Xème Rikya Thoubtèn Guélèk Kounkhyèn. En 1984, il fut donc placé sur le trône de son prédecesseur au monastère Rikya Samtènling Labrang et Tawang. L'année suivante, Rinpoché rejoignit l'université monastique de Séra Djé.

La lignée des Lamas Rikya remonte au grand maître indien Arhata Nyimagoungpa en passant par le grand yogi Bassoukala ainsi que le maître tibétain Lha Lama Yéshé Eu. Le VIème Lama Rikya Paldèn Yéshé était un érudit réputé qui devint le tuteur de VIème Panchèn Lama.

Au XVIIIème siècle, le VIème Rikya Rinpoché fonda le monastère de Samtèn Ling près du monastère de Séra au Tibet. Ce monastère était spécialement dédié au bien-être et à la longue vie des différents Dalaï Lamas. Le XIème et le Grand XIIIème Dalaï Lama y séjournèrent pendant un an. L'actuel XIVème Dalaï Lama visita également ce monastère. Il y avait plein de pêches Ngari Khambou qui poussaient dans l'enceinte du monastère et qui chaque année étaient traditionnellement offertes au Dalaï Lama. Les Rikya Lamas ont tous pris soin de la gestion et de la supervision du monastère.

Bodong Rinpoché Tènzin Thutop Jigdrèl est né le 7 février 1992 au Népal. En 1996, âgé de quatre ans, l'enfant fut reconnu par Sa Sainteté le Dalaï Lama comme étant la réincarnation du grand Lama Sonam Gyaltsèn (1312-1375) de la tradition Bodong. Il fut ensuite intronisé sur le trône de son prédécesseur au monastère Bodong Pémo Tcheuding au Népal.
En 2000, Rinpoché rejoignit le monastère Dzongtcheu et commença l'étude préliminaire des textes bouddhiques ainsi qu'une éducation moderne sur les conseils de Guèn Jampa Zopa et de Guéshé Péma Dorjé (l'ex-directeur de l'école supérieure de Sarah à Dharamsala). Rinpoché a reçu de nombreux enseignements, initiations et transmissions orales de Sa Sainteté le Dalaï Lama et de grands maîtres des autres traditions du bouddhisme tibétain.Sur les conseils de Sa Sainteté le Dalaï Lama, Rinpoché rejoignit l'université monastique de Séra Djé le 24 octobre 2006 afin de s'engager dans l'étude de la philosophie bouddhique auprès de grands maîtres spirituels.

Son prédécesseur, Lama Sonam Gyaltsèn (1312-1375) était un érudit éminent et réputé lié au trône des Sakyas qui assuma la responsabilité spirituelle et temporelle de la tradition Sakya pendant de nombreuses années. Plus tard, il fonda la tradition bouddhiste Bodong. Ses innombrables enseignements et écrits spirituels couvrent 77 volumes. Le grand maître Lama Tsongkhapa (1357-1419) reçut de nombreux enseignements tantriques de ce maître accompli.

Guéshé Ngawang Sangyé est né le 8 février 1970 au Ladahk dans le nord de l'Inde. En 1979, alors âgé de 10 ans, il rejoignit le khangtsène de Ngari à l'université monastique de Séra Djé. à 13 ans, il reçut l'ordination de novice (tib.guétsul) de Sa Sainteté Ling Rinpoché, le tuteur senior de Sa Sainteté le XIVème Dalaï Lama. Puis, il prit l'ordination complète (skt. bikkshu) de Sa Sainteté le Dalaï Lama à Séra quand il avait 21 ans.
Il commença son éducation monastique traditionnelle auprès de maîtres spirituels renommés de Séra Djé. Il consacra plus de 15 ans à l'étude des cinq traités majeurs bouddhiques des pandits (érudits) indiens de la tradition philosophique du bouddhisme de Nalanda ainsi que de leurs commentaires extensifs par les maîtres tibétains accomplis Lama Tsongkhapa et Djétsune Tcheukyi Gyaltsène. En 2001, à l'âge de 31 ans, il obtint son diplôme de guéshé lharampa (le plus élevé des doctorats en philosophie bouddhique dans la tradition des bonnets jaunes) et son diplôme du Collège tantrique de Guyoumé couronnat ses études sur la voie des tantras.

Rigoureusement et régulièrement, il a dirigé des cours ayant jusqu'à environ 420 étudiants à Séra. Par ses longues études, ses réalisations et sa longue expérience pédagogique, il est l'un des enseignants résidents les plus influents du monastère de Séra. En plus de cela, il est doté de qualités personnelles telles que l'humour et l'humilité pendant ses cours. Sa chaleur est appréciée par tous ses étudiants. Il supervise le bien-être et l'éducation des jeunes élèves, ainsi que les projets de développement du khangtsène de Séra Ngari (l'association éducative). Guéshé-la se rend au Ladahk pour enseigner à la communauté laïque et aux jeunes générations ladahkies. Il a également plusieurs fois visité des centres bouddhistes en Italie ou aux USA pour transmettre les enseignements bouddhiques aux étudiants du Dharma et à ses amis occidentaux.

Le vénérable Steve Carlier est né en Angleterre. Il étudie le bouddhisme depuis 1977. Il rencontra pour la première fois Lama Thoubtèn Yéshé (le fondateur de la Fondation pour la Préservation de la Tradition du Mahayana) et Lama Zopa Rinpoché (l'autorité spirituelle actuelle de la FPMT) en 1978. En 1979, il reçut l'ordination de Lama Zopa et, l'année suivante, l'ordination complète (tib. guélong) de Sèrkong Tsènshab Rinpoché. Il étudia pendant 11 ans au monastère Nalanda en France.

De 1993 à 2004, il comptait parmi les rares Occidentaux à avoir étudié la tradition de l'ancien monastère indien de Nalanda au monastère de Séra dans le sud de l'Inde. Depuis 1978, il a été un des proches étudiants de notre vénéré abbé honoraire Khènsour Rinpoché Jampa Tègchok. Plus récemment, il a été le traducteur de ce grand maître.

Steve Carlier a publié en français (aux Ed. Vajra Yogini). Interdépendance et Vacuité, un commentaire de L'Hymne à la Production Dépendante de Lama Tsong Khapa (1357-1419).

Khènsour Rinpoché Jampa Tègchok 1930 - 2014

Les amis du khangtsène de Ngari
Bordeneuve

81500 Marzens

 

contact@amis-du-khangtsene-de-ngari.fr

Téléphone : +33 6 81 05 50 58

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Les amis du khangtsène de Ngari