Nos nouvelles



 

 

 

 

Le 20 novembre 2016 à 12h.

Inauguration du nouveau temple
Avec l’aide de nombreux soutiens, ainsi que grâce aux bénédictions et à l’importante contribution de Kyabjé Lama Zopa Rinpoché, le but d’accomplir le saint souhait de Khènsour Rinpoché Jampa Tègchok, à savoir de construire le nouveau temple, est maintenant réalisé.
Comme l’a écrit le bureau du khangtsène de Ngari le 22 juin :

« Nous sommes heureux de vous informer que le vénérable Kyabjé Zopa Rinpoché, le maître spirituel des centres de la Fondation pour la Préservation de la Tradition du Mahayana (FPMT) a fait une nouvelle donation de 74 168,53$ pour le nouveau temple du khangtsène de Ngari. Rinpoché a généreusement accepté de continuer à nous soutenir, afin que nous puissions rembourser les emprunts nécessaires à l’achèvement des travaux.
Au nom de toute la sangha du khangtsène de Ngari, nous remercions Son Eminence Rinpoché-la, son assistant, le vénérable Roger, ainsi que tous les membres et les soutiens de la FPMT.
Nous dédions tous les mérites générés par la construction du nouveau temple à l’accomplissement de la vision et des buts de Lama Zopa Rinpoché et de la FPMT ainsi que pour le prompt retour de la réincarnation de Khènsour Rinpoché Jampa Tègchok, afin qu’il puisse continuer à nous guider à travers le Dharma. »

 

Le 25 septembre 2015

 

Chers amis du khangtsène de Ngari

 

Au nom de notre association, je me suis rendu au Ladakh du 12 au 22 septembre 2015 pour rejoindre Guéshé Paldèn-la, Guéshé Sangyé-la et Guéshé Tashi-la, dans le but de préparer la nouvelle tournée des Arts sacrés de l'Himalaya pour la paix prévue de mi-avril à mi-juillet 2016. Il s'agissait notamment de recueillir des matériaux pour le nouveau spectacle de la tournée, les Trois contes de Ngari.

 

Ce fut également l'occasion de découvrir le Ngari Institute situé à Saboo, près de Leh. Bien que totalement indépendante, cette structure (soutenue par Aymé Fagès que je salue chaleureusement au passage ainsi que son association pour l'immense soutien qu'il leur apporte) est en étroite relation avec le khangtsène de Ngari du monastère de Séra Djé.

 

Puis, en compagnie de Guéshé Sangyé-la, je me suis rendu, les 24 et 25 septembre à Bylakuppé, au monastère de Séra Djé. L'occasion de retrouver Guéshé Norbou-la, Guéshé Paldèn-la (qui entre-temps était lui aussi rentré du Ladakh), ainsi que Tséwang-la, le secrétaire du bureau du khantsène de Ngari, que nombreux parmi vous connaissent, au moins par écrit.

 

Le premier jour, nous avons eu une réunion en présence des « seniors monks » et notamment de Guéshé Ngawang Sangyé-la (à ne pas confondre avec Guéshé Sangyé-la, le responsable de la tournée européenne), un des principaux enseignants de Séra Djé, et directeur du bureau du khangtsène. Il a longuement remercié tous les soutiens apportés par l'intermédiaire de notre association, et notamment tous ceux rencontrés au cours de la tournée 2015, ainsi que les sponsors qui pourvoient aux besoins quotidiens de neuf de leurs moines.

J'ai pu présenter l'historique des Amis du khantsène de Ngari, nos buts, nos actions, ainsi que nos projets.

 

Tous les membres du bureau vous remercie pour tous vos efforts qui contribuent grandement à l'amélioration des conditions d'études des moines, notamment des plus jeunes. Comme l'a souligné Guéshé Norbou-la : « Khènsour Rinpoché Jampa Tègchok nous disait souvent que nous, les moines les plus anciens, nous avons la responsabilité de l'éducation de la jeune génération, car c'est l'avenir de notre khangtsène. » Entre paranthèse, le système éducatif monastique, basé sur l'expérience de plusieurs siècles au Tibet et adapté à notre XXIème siècle est très intéressant. Et les journées des jeunes moines sont bien remplies.

 

Le lendemain en fin de matinée, plusieurs récitations du Chant des noms de Manjushri (Arya manjushri nama samgiti) ont été accomplies dans le temple actuel, en accord avec les conseils de Sa Sainteté le Dalaï Lama pour que les actions de la réincarnation de Khènsour Rinpoché soient particulièrement vastes et brillantes. A la suite de quoi, une pouja a été fait en faveur de tous nos amis du khangtsène de Ngari en présence de tous les moines du khangtsène. Comme l'a dit Guéshé Ngawang Sangyé-la : « De notre côté, la seule chose que nous puissions faire est de prier pour le succès, la bonne santé et la longue vie de tous nos amis et bienfaiteurs. »

Pour conclure, le maître de discipline a fait un compte rendu assez détaillé de la réunion où il a souligné l'importance du rôle de chacun des amis du khangtsène de Ngari. Puis, en notre nom à tous, j'ai été guidé pour offrir des kathas aux statues, aux reliques de Khènsour Rinpoché, à Bodong Rinpoché ainsi qu'au jeune Tulkou Tènzin Léksoung, et une modeste offrande d'argent à chacun des moines présents.

 

Dans l'après-midi, Tséwang-la m'a exposé l'évolution du nouveau temple (objet d'un prochain courriel), ainsi que les autres projets en cours. Heureusement, notre association n'est pas la seule structure à soutenir le khangtsène de Ngari.

Traditionnellement, chaque khangtsène doit assurer le logement, y compris l'eau et l'électricité, l'habillement et les besoins quotidiens des moines qui sont sous sa responsabilité, ainsi que les frais médicaux qui ne sont pas couverts par le dispensaire du Sera Jey Health Care Committee, par exemple en cas d'hospitalisation à Mysore. Les besoins annuels de maintenance et de fonctionnement sont estimés à 13 300€. En ce qui concerne les frais médicaux, le khangtsène de Ngari souhaiterait réunir et un capital d'environ 50 000€, dont les intérêts lui permettrait de couvrir les frais médicaux non couverts par de Séra Djé.

Il est arrivé que le bureau du khangtsène de Ngari ait été obligé de refuser plusieurs candidatures par faute de moyens de logement. Un bâtiment de trente chambres a été construit il y a près de trois ans. Un étage supplémentaire peut être envisagé ultérieurement. Une étude d'assainissement écologique et d'énergies renouvelables a été réalisée. Elle est malheureusement rangée dans un placard, fautes de moyens.

 

Chacun à la mesure de notre disponibilité, de notre engagement et de nos moyens individuels, faisons en sorte de continuer notre soutien, et notamment de contribuer à l'organisation et à la réussite de la prochaine tournée européenne.

 

Merci à tous et à bientôt,

 

Michel Henry

 

Le 13 septembre 2014

Tashi Delek à tous les amis du khangtsène de Ngari du monastère de Séra Djé en Inde du sud !

La construction se poursuit, de nombreuses fondations sont déjà terminées. Nous avons une petite armée de travailleurs locaux qjui travaillent dur pour nous construire ce nouveau temple.

Nous remercions énormément tous ces gens merveilleux qui travaillent si durement pour que nous puissions avoir ce temple magnifique. Tous les moines sont tellement heureux et impatients de pouvoir pratiquer dans la nouvelle gompa. Nous ne savons pas encore quand seront achevés les travaux car, comme vous le savez, nous œuvrons encore pour collecter les fonds qui nous permettrons de passer à l'étape suivante de la construction.

S'il-vous-plaît, faites savoir autour de vous qu'il est utile de nous aider à réaliser ce projet et une merveilleuse opportunité d'accumuler de grands mérites tout en devenant membre de la communauté du khangtsène de Ngari.

 

  Le bureau du khangtsène

Khènsour Rinpoché Jampa Tègchok 1930 - 2014

Les amis du khangtsène de Ngari
Bordeneuve

81500 Marzens

 

contact@amis-du-khangtsene-de-ngari.fr

Téléphone : +33 6 81 05 50 58

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Les amis du khangtsène de Ngari